INAUGURATION DE NOTRE NOUVELLE IRM SIEMENS AERA 1.5T

Le 16 août dernier, un appareil d’IRM de dernière génération a été mis en service à l’hôpital pédiatrique de Nice. Il s’agit du 6° changement de machine depuis 1994. Deux spécificités de cette machine sont la largeur de son tunnel (70 cm d’ouverture contre 60 cm en général) et la taille réduite de son aimant (le plus court du marché : 1,60 m) qui permettent aux parents de rester au plus près de leur enfant afin de le rassurer tout au long de l’examen qui dure 15 à 20 minutes en moyenne, tout en limitant la sensation de confinement au sein de l’appareil.

La radioprotection est un enjeu majeur en pédiatrie. Contrairement au scanner, l’IRM a l’avantage d’être une technique d’imagerie non irradiante. Elle a donc une place prépondérante dans les explorations pédiatriques. Elle présente par ailleurs une excellente résolution en contraste tissulaire. Ainsi, elle tend à se substituer au scanner dans certaines indications, notamment dans le suivi de patients présentant des pathologies chroniques. Récemment, le service d’imagerie, en collaboration avec les pneumo-pédiatres, a décidé de développer l’IRM thoracique pour le suivi annuel des patients atteints de mucoviscidose.

Le Dr Boyer, chef du service d’imagerie, nous explique que « les examens d’IRM pédiatriques sont réalisés au cours de vacations dédiées et l’ensemble de l’équipe médicale et para-médicale veille particulièrement au bien-être de nos jeunes patients en les accueillant dans un cadre chaleureux, ludique et rassurant. La mise en confiance des enfants favorise leur compliance et permet ainsi d’améliorer la qualité des examens réalisés.  Ce souci constant de se mettre à la portée des enfants nous a conduit, il y a quelques années, à acquérir, grâce à des mécènes, une IRM de simulation en jeu permettant à nos jeunes patients de plus de 3 ans « d’apprivoiser » sereinement la machine avant l’examen. Dans ce même esprit, la machine d’IRM (Siemens Aera) qui va être inaugurée n’est pas seulement performante techniquement, elle est aussi pourvue d’un design pensé pour démystifier ces moments parfois difficiles grâce à un jeu de lumières colorées, une ambiance musicale choisie par l’enfant, un plafond imagé de palmiers et un tunnel d’examen plus confortable que la plupart des autres machines ».

Dans notre établissement, près de 3000 IRM pédiatriques sont réalisées chaque année, dont environ 20% chez des enfants de moins de 5 ans. 

Contacts presse & RSVP :

Stéphanie Simpson, Directrice du Développement et de la Communication de la Fondation Lenval – 04 92 03 08 23 – stephanie.simpson@lenval.com