Présentation
Centre d'Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP)
Retour

Présentation

La Fondation Lenval a obtenu le 24 juillet 1978 par Décret du Préfet de Région, l’autorisation de créer un CAMSP (Centre d’Action Médico-Social Précoce).  C’est le 1er février 1981 que le CAMSP de la Fondation Lenval voit le jour au sein des locaux de l’hôpital situé au 57 Avenue de la Californie, 06 200 Nice. Son financement est assuré à 80% par la sécurité sociale et à 20% par le Conseil Général.

Le CAMSP de la Fondation Lenval est dirigé par un médecin-directeur nommé par le Conseil d’Administration de l’hôpital. La gestion est assurée par la Direction Générale de la Fondation Lenval.  La loi n° 75-535 du 30 juin 1975 portant sur la création des CAMSP fixe les objectifs et les principes de fonctionnement. Pour répondre aux missions définies par cette loi, le CAMSP de la Fondation lenval assure donc le dépistage, le soin ambulatoire, l’accompagnement parental, le soutien à l’intégration sociale et l’orientation si nécessaire de tous les enfants âgés de 0 à 6 ans et qui présentent des retards développementaux, des troubles psychiques, des déficiences motrices ou intellectuelles. Tous ces troubles peuvent être isolés ou associés.

Les déficiences sensorielles ne sont pas prises en charge, bien que le CAMSP de la Fondation Lenval soit un CAMSP polyvalent. L’existence sur la ville de Nice de centres hautement spécialisés pour les enfants malentendants ou mal voyants, a conduit à adopter cette position. Les enfants présentant des troubles sensoriels, s’ils sont dépistés dans le cadre du CAMSP, sont donc réorientés vers ces structures.

Les objectifs :

Les objectifs du CAMSP s’inscrivent dans le cadre des « chartes de l’enfant » et des statuts de la Fondation Lenval. Ils se font sous couvert du secret médical, et dans un dialogue constant avec l’enfant si possible et sa famille.

Le CAMSP s’engage à :

- Accueillir l’enfant dès le plus jeune âge afin de réduire ou de faire disparaitre tous les troubles existants ou d’apparition possible.

- Assurer la meilleure intégration sociale possible, en particulier scolaire, en recourant à toutes les aides, conseils et réunions nécessaires.

- Soutenir les familles dont l’accompagnement est indissociable de la prise en charge de l’enfant. Expliquer la pathologie et ses incidences en profitant des différentes prises en charge pour les illustrer.

- Recueillir et traiter les interrogations et les souhaits émanant de l’enfant, lorsqu’il en a l’âge, et des familles.

- Offrir à l’enfant toute activité et prise en charge qui favorisent son développement optimal.

- N’écarter aucun aspect du développement de l’enfant.

- Encourager et révéler les progrès de l’enfant.

- Conseiller au mieux la famille pour le relais de soin à la fin de la prise en charge.

- Assurer le relais de la prise en charge à la fin du suivi CAMSP.

- Réaliser ce projet en utilisant au mieux les moyens à disposition et en réduisant au maximum la dépense collective supplémentaire.

- Favoriser la formation professionnelle permanente de tous les intervenants en facilitant la participation aux réunions de spécialité (réunions entre les CAMSP) et aux congrès par exemple.

- Evaluer ses pratiques et le degré de satisfaction des parents grâce à des enquêtes appropriées confiées au service qualité de l’hôpital