Sciences et Avenir: l'anorexie, une addiction au plaisir de maigrir

Un parcours sensoriel pour se reconstruire

Les neurosciences ont aussi permis d'explorer une autre voie dans le traitement de l'anorexie : la piste sensorielle, en particulier l'olfaction. Des travaux ont montré que les repères olfactifs, présents chez les nouveau-nés, qui permettent de distinguer des odeurs jugées plaisantes ou déplaisantes, sont altérés chez les malades. « Au cours de ma pratique, je me suis rendu compte de
ces distorsions majeures, raconte le Pr Florence Askenazy, responsable du service de pédopsychiatrie à l'hôpital Lenval à Nice (Alpes-Maritimes). Retrouver le plaisir des stimuli sensoriels liés à la nourriture représente donc un enjeu.
 
CLIQUER ICI pour lire l'article au complet